Définitions

« Enonciation des qualités propres d’un objet, qui le font connaître en le distinguant de tout autre objet. Les définitions sont les préliminaires de toute espèce de science. (Pinel) »

Il est toujours très intéressant de se référer aux définitions au moment de la phase de recherches. Les définitions, je pense, sont nécessaires dans le travail du chercheur, elles permettent de cadrer, de limiter des notions.

L’architecture est l’une de ces notions. Selon Gustave Flaubert dans son Dictionnaire des idées reçues[1] paru en 1913, Architecture : Il n’y a que quatre ordres d’architecture. Bien entendu qu’on ne compte pas l’égyptien, le cyclopéen, l’indien, le chinois, le gothiques, le roman, etc. Ce Dictionnaire des idées reçues ou Catalogue des opinions chics est un ouvrage inachevé qui regroupe des définitions et aphorismes issus de l’imagination de Flaubert.

Plus sérieusement, le Grand Dictionnaire universel du XIXème siècle par Pierre Larousse[2] donne lui aussi la définition de l’architecture, bien plus conséquente sérieuse et exploitable. Architecture : Art de construire des édifices, dans des proportions et selon des règles déterminées. Sur un terrain restreint, le miracle de cette fée parisienne appelée l’architecture est de rendre tout grand. (Balzac)

Il en est de même à propos de la littérature, qui est selon la définition de Gustave Flaubert l’occupation des oisifs, et selon Pierre Larousse : Connaissance des belles lettres, science de l’écriture ; ensemble des production des écrivains d’une nation, d’un pays, d’une époque.